Comment bien organiser son road trip ?

Comment bien organiser son road trip ?

Trois bagages, quelques CD de rock’n’roll, une tente 2 seconde quechua et la voiture de papa, bienvenue à toi, novice du road trip. Bienvenue à toi, jeune passionné de sensations fortes et nostalgique de l’époque hippie. Bienvenue à toi jeune ingénu bercé par good morning england, into the wild et les livres de kerouac. Laisse moi te dire que tu ne tiendra pas 3 jours. Tu pense qu’un road trip est une tasse de thé, accompagné d’un soleil perpétuel, de routes plaisantes et ravissantes, et de champs de blés accueillants et de jolie filles qui attendent un aventurier sur le coin de la route ? Je te le répète, tu ne tiendras pas trois jour. A la fin d’into the wild, le héro meurt. Parce qu’il n’avait pas lu cet article sûrement.
Maintenant venons en aux faits, quelles sont les règles d’or du road trip ?

La première, immuable, que tu dois respecter à tout prix est de ne pas faire le baba cool déconnecter et de prendre un téléphone portable. Je te l’assure, non pas que je remette en question ta haine du monde moderne et de la technologie, mais lorsque rémi se sera fait une fracture ouverte au tibia et que les moucherons commenceront à s’agglutiner autour de sa plaie béante, tu te diras que des pompiers auraient été d’une grande utilité. Prends donc un téléphone portable. Et n’oublie pas ton chargeur espèce de zouave, toutes les voitures modernes sont aujourd’hui équipées d’un allume-cigare qui fait office de prise pour ton bien aimé chargeur dans ces cas là. Donc même si tu es à pied (grand fou va), un chargeur et un portable sont toujours d’une utilité primordiale. Et un autre conseil, laisse tomber l’Iphone. Alors oui, peut être que tu fais tout ce road trip juste pour alimenter tes réseaux, afin de prouver à la terre entière que justement, tu reste en dehors de ce capitalisme et de ce matérialisme exubérant dans lequel notre jeunesse actuelle est plongée, mais la batterie d’un Iphone dure entre 4 et 5 heures d’utilisation, et rémi peut se péter la jambe au bout du 3ème jour, quand ton Iphone sera à sec à cause de toute ces photos justement. Suit un peu s’il te plaît, ca devient lourd de devoir se répéter.

La deuxième règle, tout aussi immuable est de ne pas parler du fight cl… Non je rigole, c’est de ne pas dormir dans ces maudits champs ! Rémi pourra trouver amusant l’idée d’écraser tous ces épis de blé pour planter vos tentes. Dans ce cas, plusieurs inconvénients peuvent entrer en jeu. Le premier est connu sous le nom de nid de poule. Un champs est irrégulier, et les trous sont fréquents. La terre friable va donc vous poser plusieurs problèmes. La jambe de rémi peut se coincer dedans, d’où la fracture ouverte, les sardines ne tiendront pas et vos tentes vont vous jouer des mauvais tours et cas de vent ou de tempête.

La deuxièeme condition à prendre en compte est la condition tique. Marcher dans le blé, porter un short, choper des tiques. Ces vilaines bestioles, en plus de te pomper le sang vont sûrement te transmettre la maladie de lyme, une maladie sympa qui cause des dégénérescences mentales ! Trop LOL la tique. Donc si l’envie te prends toujours de marcher dans le blé, met au moins un pantalon et des chaussettes hautes petite canaille.

La troisième condition s’appelle l’agriculteur énervé et armé. Oui, les renards viennent dévorer ses poules, les sangliers viennent ravager ses plantations de tomates, et les zouaves viennent détruire ses champs. Alors nos cher agriculteurs risquent d’être un petit peu sur les nerfs en découvrant au petit matin votre bande de joyeux lurons ayant festoyé toute la nuit et accessoirement détruit 10% de son champs.
N’y allez pas, vraiment.

Enfin, puisque je ne vais ici vous citer que trois règles essentielles au road trip, c’est d’être prévoyant. Pas seulement sur quoi écouter, boire ou manger, mais surtout sur où aller. Car non, tu ne vas pas “hit the road” comme jack, non, ca n’existe pas tout simplement car c’est extrêmement ennuyeux et fastidieux de ne pas savoir où aller. Imagine rouler trois heures sans but, sans direction, et bien ce n’est pas amusant, ce n’est pas ça l’aventure. L’aventure s’apparente plus à un trajet organisé, mais à l’improviste. Par exemple, décide d’aller à Nantes, Biscarrosse, ensuite oléron et la vendée puis finir à biarritz et Bayonne. Mais pour y aller, passe par les petites routes, les petits villages, les comtés inconnus des cartes, ca c’est l’aventure. C’est comme ça qu’on tombe sur des villages qui ne sont pas sans rappeler “délivrance” .

Allez, sur ces conseils avisés d’expert road trip, je te souhaite à toi et Rémi un bon voyage plein de fractures ouvertes.

Manon Auteur

Salut ! Je m'appelle Manon et je suis en école de Journalisme, j'aime bien me renseigner sur l'actualité c'est pourquoi j'ai mis en place ce magasine d'information en ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *